PLANS & CONSTRUCTION de MAISONS
Plans pour construction d'une maison bioclimatique et ecologique
partout en France, prix 100000 euros
> Plans de maisons > du catalogue > maisons bio ecolo

Plans & modeles maisons bio et maisons ecolo

Maison bioclimatiqye



Maison bio FE0901


Maison bio LE0803


Maison bio SR1102


Maison bio TB0401




















Les informations ci-contre ont été largement tirées du guide "Bâtiments basse consommation" édité par Effinergie

Guide Bâtiment Basse Consommation BBC


















































Photo de la maison bio ecolo étudiée ci contre

Maison bio GC1201






Photo de la maison bio ecolo étudiée ci contre


Maison bio HO0901


FENETRE BIOCLIMATIQUE CIRCULAIRE "LUMICENE"


Maison avec fenetre bioclimatique Lumicene

Lumicene
Lumicene
Lumicene

Plaquette Lumicene

 




















Voir aussi notre article sur la ventilation dans une maison:

 

 

Construction ecologique et bioclimatique (maison ecolo bio)

Vous trouverez dans le catalogue de plans de maisons de notre
architecte de nombreux modèles pour construction d'une
maison bioclimatique ecologique (bio / ecolo) partout en France.


La conception bioclimatique et la construction ecologique
selon le système tradi-bio-concept favorisent un achat de
maison bioclimatique au même prix qu'une maison traditionnelle.

 

Faites construire partout en France cette maison bioclimatique alliant
confort et économie d'énergie pour un prix de 100 000 euros.

Exemple de maison bioclimatique de plain pied, 3 chambres
98 m² de surface habitable, cellier technique de 11,50 m²

Maison ecolo bio, de quoi parlons nous ?

Maison ecologique :

Une maison peut être dite ecologique lorsque:

  • La construction de la maison est ecologique
  • La conception de ses équipement est ecologique

 

La construction de la maison ecologique met en oeuvre des
matériaux considérés comme ecologique : le bois, la terre ou la
paille par exemple.


Les équipements de la maison ecologique
privilégient
les systèmes naturels ou sobres en énergie et en eau.
L'énergie nécessaire à la maison ecologique est produite
par des ressources naturelles ou renouvelables: le soleil,
le vent, l'eau, le bois ou autres combustibles issus du milieu
végétal (huiles de colza ou céréales par exemple).


Remarque:
le terme "maison ecologique" est utilisé par
extension de son sens initial: science qui étudie les êtres
vivants dans leur milieu physique naturel.


Maison bioclimatique

Des larges baies vitrées, bien protégées du soleil d'été, doivent
favoriser l'apport passif de chaleur durant l'hiver.

La maison bioclimatique est une
construction dans laquelle le
chauffage et la climatisation sont
réalisés en tirant le meilleur parti
du rayonnement solaire et
de la circulation naturelle de l'air:

http://fr.wikipedia.org/ wiki/
Bioclimatique

Une démarche bioclimatique se
développe sur trois axes : capter
la chaleur, la transformer/diffuser
et la conserver. L'équilibre entre
ces exigences aboutit à une
conception cohérente de la maison
bioclimatique.
Durant les périodes chaudes
(régions méditerranéennes en
France), un quatrième axe
fondamental doit être pris en
compte : se protéger
de la chaleur et l'évacuer.
Cet axe, a priori contradictoire
avec les précédents, est la base d'une
conception bioclimatique bien comprise.


Prix de construction de la maison bioclimatique

La construction d'une maison bioclimatique ne coûte pas plus cher que la construction traditionnelle si les matériaux et les équipements ecologiques sont judicieusement choisis. Concevoir bioclimatique peut se faire avec un agencement astucieux ne nécessitant ni perte de surface ni mise en oeuvre sophistiquée. Les projets tradi-bio-concept utilisent le bois et la brique dans leurs mises en oeuvre traditionnelles par les artisans locaux selon le prix courant du marché, donc un pric de 100000 euros pour 100 m² de surface habitable (construction partout en France).

Bois Brique

Une maison bioclimatique de 3 chambres de plain-pied pour 98 m² de surface habitable, prix 100000 euros.

Conception bioclimatique de la maison bio

La première approche consiste à définir la forme de la maison, compacité, orientation, ouverture au soleil, auvents, balcons, taille et positionnement des baies, occultations, protection contre le vent dominant.

Implantation bio
Cette étape de conception a un impact primordial sur le résultat final de l'opération car les choix faits conditionnent pour une très grande part la capacité de la maison à limiter les surfaces déperditives, intégrer les apports solaires, préserver le confort d'été, favoriser l'usage de l'éclairage naturel, intégrer des équipements d'énergie renouvelable, etc.
C'est l'aptitude bioclimatique de la maison.

Forme de la maison

La forme de la maison doit être compacte pour sa partie habitable (proche du carré). D'ailleurs cette disposition permet également une diminution du coût de construction (prix 100000 euros) en favorisant un rapport faible entre la surface des parois extérieures, donc la quantité de matériaux, et la surface ou le volume habitable. La superposition exacte de parties habitables, par la création d'un étage, permet de diminuer la déperdition par les sols et les plafonds en réduisant les coûts de fondation et de toiture.

Les ouvertures extérieures

Autrefois, partout en France, la taille des fenêtres était limitée pour éviter les déperditions excessives en hiver. Aujourd'hui, avec des fenêtres performantes équipées de volets efficaces, cet aspect s'atténue considérablement. Des fenêtres orientées vers le sud permettent même de gagner plus d'énergie solaire, durant la saison de chauffe, qu'elles ne perdent de chaleur. Cette disposition judicieuse des baies vitrées permettra, en outre, de limiter l'éclairage artificiel.

Pare soleil

Selon la zone de construction et son altitude, en France, il sera nécessaire de se protéger du soleil pour favoriser le confort d'été par l'adjonction de systèmes de brise-soleil ou d'auvents.

Plan maison carré

Orientation

Dans la plupart des cas, en France, la maison devra s'ouvrir largement au sud et se protéger au nord. En terme d'énergie, les points essentiels pour l'orientation seront la possibilité d'intégrer des capteurs solaires (en toiture, en auvent, ou autre), de favoriser un ensoleillement optimal des façades en hiver, de limiter les vitrages à l'ouest qui sont les plus problématiques vis-à-vis du confort d'été, de limiter les effets des vents d'hiver et de permettre une ouverture des fenêtres en été pour profiter de la fraîcheur du soir et de la nuit.

Agencement intérieur

L'organisation des espaces intérieurs respectera quelques règles de bon sens permettant de limiter les consommations d'énergie sans surinvestissement : privilégier l'orientation sud pour les pièces de jour, disposer au nord les pièces pas ou peu chauffées (garage, cellier, …), regrouper les pièces de nuit (qui sont moins chauffées en général), regrouper les points de puisage d'eau chaude sanitaire et les rapprocher de la production.

Construction et équipement écologique de la maison bioclimatique

Les performances énergétiques de la maison bioclimatique sont directement résultantes de l'efficacité des parois à protéger les occupants du froid ou du chaud car le chauffage et la climatisation représentent la part la plus importante de la dépense énergétique de la maison partout en France.

rt2005 La capacité des matériaux des parois à freiner les échanges de température s'appellent l'isolation, mesurée par un coefficient "R" qui caractérise chaque type de paroi.

Plus la valeur de R est élevée, meilleure est l'isolation de la paroi. La paroi basse (sol ou plancher bas), moins exposée aux écarts de température aura un R plus petit que celui des plafonds et des toitures. Les parois verticales (murs) auront une valeur de R intermédiaire.

La réglementation (RT2005 applicable partout en France) fixe des valeurs minimales de R qui devront être largement augmentées pour la maison bio (+40%).

La majorité des maisons construites aujourd'hui partout en France ont en commun les techniques de mise en oeuvre des sols et des toits. Seule, la conception des parois verticales, différencie les offres du marché, qui se divisent en quatre techniques pour les murs.

  • isolation rapportée par l'intérieur
  • isolation rapportée par l'extéreur
  • isolation répartie (dit monomur, un seul matériau sert de structure et d'isolant)
  • ossature

Plancher bas

Le plancher bas de la maison peut être construit directement à même le sol (terre-plein) ou en élévation sur des murs de soubassement. Sauf à vivre sur un matelas de fougères ou d'écorces, la technique sur terre-plein utilise une dalle béton avec incorporation d'un matériaux isolant. Le plancher posé sur des murs de soubassement (vide sanitaire) oblige à une isolation plus importante. Le système tradi-bio-concept de la maison bio utilise un plancher bas de 17 cm d'épaisseur posé sur un isolant polystyrène expansé de 12 cm (R = 3,15) assurant le meilleur stockage/rayonnement tant en hiver qu'en été. Isolation sol maison

Plafond/toiture

Sauf à mettre en oeuvre une toiture végétalisée ou en chaume dont les coûts sont élevées, la quasi totalité des maisons sont couvertes d'un toit traditionnel. Les matériaux de couverture n'étant pas isolants, l'isolation en toiture ou en plafond est constituée le plus souvent d'un matelas de laine minérale d'au moins 25 cm. Le faux-plafond constitué d'une plaque de plâtre de faible épaisseur n'assure pas le rayonnement et l'inertie souhaitables pour une maison bio. La construction d'une dalle haute en guise de plafond est onéreuse et occasionne des ponts thermiques préjudiciables. Le système tradi-bio-concept de la maison bio propose, notamment dans les zones plus particulièrement exposé au chaud ou au froid, la mise en oeuvre de plafonds en brique avec 35 cm de laine minérale (R = 9). Plafond brique

Parois verticales

Des quatres techniques de mises en oeuvre pour les parois verticales, la technique traditionnelle (dominante en France) qui consiste à rapporter une isolation côté intérieur de murs porteurs en blocs de béton creux est la plus performante et la plus sûre car la mieux maîtrisée par les artisans locaux. Par contre, le doublage le plus utilisé est la plaque de plâtre qui n'offre pas de tirer parti de l'inertie des parois pour capter les apports solaires en hiver et pour réduire l'inconfort en été. Le doublage tradi-bio-concept est bâti en briques enduites au plâtre devant une isolation en panneaux rigides de laine minérale (R = 5). Doublage laine de verre + brique

Chauffage

Le chauffage passif solaire capté par le sol, les murs et le plafond, permet à la maison bioclimatique de se passer d'un chauffage conventionnel dans la plupart des zones géographiques et à basse altitude partout en France. Un emplacement judicieux prévu pour un poêle à bois permet d'assurer le chauffage pour les quelques jours les plus froids de l'année et pour une consommation de 2 stères de bois environ. Pour les zones les plus froides, ou en altitude, un générateur thermodynamique récupérant les calories du jardin par un capteur géothermique distribue la chaleur par le sol dans la maison. Rare installation à disposer d'un avis technique, le matériel est performant et fiable pour un prix compétitif. A prix équivalent, lorsque le terrain est équipé d'un réseau public de distribution, une chaudière gaz à condensation pourra, en plus du chauffage, également fournir l'eau chaude sanitaire

Eau chaude

En l'absence d'équipement gaz, un chauffe-eau électrique sera installé sauf à prévoir immédiatement le chauffeau solaire ou thermodynamique.

Ventilation

Un groupe de ventilation double-flux assure le renouvellement d'air et la diffusion de la chaleur dans l'ensemble de la maison bio.


©2006-2010 PLAN MAISON. Tous droits réservés. Reproduction interdite. Réglementation construction maison en France métropolitaine
Mentions légales | Partenaires | Publicité | Echange de liens