Nos partenaires
Maison individuelle


Notre site partenaire citemaison.fr
Notre site partenaire citemaison.fr

MonHabitat.net

passions-maison.com: les meilleurs sites sur la maison !

savoirtoutfaire.com

Niveaux de la maison

Les considérations réglementaires, le budget, le terrain conduisent assez logiquement à décider de l'organisation des différents niveaux de la maison. Cependant ces contraintes sont quelquefois en conflit avec l'idée que peut se faire le futur propriétaire de la maison. Alors, étage ou pas étage ?

Comment choisir les niveaux de la maison ?

Les niveaux intérieurs de la maison conditionnent évidemment le volume extérieur de la maison et donc son aspect architectural. Malgré cela, c'est le mode de vie des occupants qui doit guider le choix de l'agencement de la maison sur un ou plusieurs niveaux.

maison de plain pied

L'organisation de plain pied est souvent demandée par un public qui, faisant référence aux pavillons sur catalogues, pense que cette organisation revient moins chère. Cette rumeur n'est vraie que pour un petit logement et sous réserve que la réglementation n'impose pas une pente de toit trop importante où les combles pourraient accueillir les pièces. Dès que le nombre de chambres augmente, les couloirs de desserte sont autant de m2 qu'il faut payer. Toutefois, l'expérience d'étages fatiguants, alliée à un age avançé des propriétaires, fera choisir cette organisation qu'il conviendra toutefois de déconseiller sur de très petits terrains. L'expression "plain pied" vient de "plaine" et ne s'écrit donc pas "plein".

maison à étage

L'organisation en étage est plus économique du fait de la réduction de l'emprise au sol. Cette disposition favorise également la séparation des espaces (parents/enfants ou jour/nuit). L'intérêt décoratif d'un bel escalier contribue, ainsi que la possibilité de créer une mezzanine, à augmenter toujours plus la demande de maisons à étage. Le plus souvent on veillera à conserver de plain pied, avec les pièces de séjour, une partie "nuit" (chambre + cabinet de toilette) qui accueillera plus confortablement un parent agé ou un membre de la famille momentanément handicapé. Selon l'importance du budget la zone sous toiture sur garage/dépendances sera utilisée ou tenue en réserve pour un futur aménagement. A l'extérieur, l'étage de la maison permet de créer un balcon, servant par exemple de porche à la porte d'entrée.

maison sur sous-sol

Le plus souvent à vocation de dépendances (garage, cave) cet espace est aussi une possibilité d'aménagement pour des locaux complémentaires. Réputé onéreux, à surface égale, le sous-sol peut ne pas coûter plus cher qu'un garage attenant et s'avérer incontournable pour l'adaptation sur certains terrains pentus notamment accessibles par le bas. Il est à noter que l'image populaire du sous-sol provient (encore) de pavillons sur catalogues auquel ce local est simplement ajouté dessous, sans que le projet ne soit pensé de façon globale. Il en résulte par exemple une porte d'entrée perchée sur une butte ou un balcon alors que le hall d'entrée pourrait se trouver plus naturellement "en bas". Force est de constater que l'on rentre le plus souvent par le garage dans ce type de maison et que l'escalier est quelquefois étroit, mal commode et mal situé (arrivée dans le séjour ou la cuisine). On voit que la notion de sous-sol aura besoin d'être commentée et replacée dans le projet comme un niveau à part entièr qui pourra contenir plus que des dépendances.

demi-niveaux

Le concept primeur des niveaux décalés est de placer une zone nuit au dessus des dépendances en intercalant la partie jour comme un palier à mi-hauteur de l'escalier montant du garage aux chambres. Parmi les avantages de cette solution citons la surface souvent assez vaste de dépendances (30 à 50 m2) dont une partie de local aménageable, l'adaptation intéressante tant sur terrains plats que légèrement pentus, la séparation partie jour/nuit, la moindre fatigue induite par les demis étages (en général 2 fois 7 marches), surtout comparée à une maison à étage sur sous-sol! Malgré la banalité architecturale souvent constatée de ce type de modèle, il convient de souligner son intérêt notamment en intégrant une mezzanine soit sur le garage (qui surplombe le salon de quelques marches) soit au dessus de la partie jour (cuisine ou coin repas) par la création d'un demi-niveau supplèmentaire.

garage en haut

L'accès par le haut d'un terrain assez pentu peut interdire l'accès véhicule au niveau bas du bâtiment. Le garage pourra se situer, éventuellement avec l'entrée, soit à un palier intermédiaire entre le séjour (en bas) et les chambres (en haut), soit à l'étage au même niveau que les chambres, soit quelquefois un demi-niveau plus haut. Dans ces cas de configuration on évitera de placer des pièces d'habitation sous le garage préférant utiliser cet espace comme cave, cellier ou dépendance quelconque. Il pourrait être désagréable à certains de penser dans leur salon que leur voiture est juste au dessus!

Nous laissons volontairement de coté d'autres dispositions qui présenteraient des niveaux non articulés autour d'un escalier principal. La proposition de placer quelques marches entre certaines pièces ne peut se concevoir que pour des espaces assez vastes pour être découpées en niveaux, et pour des motifs plus sérieux que le simple effet décoratif (nécessité d'augmenter la hauteur sous plafond à un endroit pour placer un meuble haut par exemple).


Ce site propose des informations conformes à la réglementation France métropolitaine.
Copyright © 2006-2008 Inter Service Plans    Propriétaire du site: Alain Meunier Architecte    Tous droits réservés.